X
Fr / En
© Laurence Esnol Gallery
17
octobre
2014
Éric AntoineBlack Mirror
20
décembre
2014
Du 17 octobre au 20 Décembre 2014, Laurence Esnol Gallery accueille Black Mirror  la nouvelle exposition du photographe Eric Antoine dans son espace du 22 rue Bonaparte. Plus de 50 œuvres inédites sont réunies, toujours réalisées selon le procédé du collodion humide.
Après trois années consacrées au projet ensemble seul présenté en 2013 à Laurence Esnol Gallery, Eric Antoine dévoile avec l’exposition Black Mirror la continuité d’un travail photographique prolifique glissant du récit autobiographique vers un questionnement sociétal plus global. Ces nouvelles images, toujours réalisées selon le procédé du collodion humide, révèlent des monotypes précieux et énigmatiques. La matérialité du verre et la magie photosensible se conjuguent en un objet fragile. On retrouve l’univers intime du photographe, reflets argentés d’une nature luxuriante, d’objets et d’individus isolés. Eric Antoine pousse à l’introspection ainsi qu’à une réflexion sur notre condition en tant qu’individu dans une société excessive. Avec Black Mirror, il s’arrête sur ce qu’on a tendance à négliger par manque de temps et dénonce plus que jamais le sensationnalisme. L’exposition Black Mirror célèbre la beauté dans sa simplicité, celle des êtres seuls mais aussi celle des objets du quotidien, obsolètes et pourtant exceptionnels. Cette réflexion esthétique se fait à l’aide de pieds-de -nez au temps dans ses différentes définitions : temps époque, temps de pose, temps mesure… Ces photographies, dont le grand format force à la mise en scène, sont toujours teintées d’ambiguïté comme autant de contes à compléter soit même. Le choix même du procédé du collodion humide n’a rien d’anodin. Au-delà du plaisir lié à la recherche de perfection technique et esthétique, ce procédé induit un jeu temporel entre un objet rattaché à la genèse de la photographie et des images résolument contemporaines.
Haut de page
©2019 Laurence Esnol Gallery